Quelle orthèse choisir? Tour d’horizon des solutions actuelles

Une bonne orthèse doit non seulement être efficace et soulager le patient, mais elle doit en plus présenter une balance bénéfice/inconvénient positive de manière à pouvoir être utile au patient sur le long terme. Voici un tour d’horizon des solutions disponibles.

Orthèse ‘walk-on’ en carbone

orthèse walk on

Ce releveur dynamique présente de bonnes caractéristiques, avec la possibilité d’une mise en place d’un lit plantaire sur mesure. De plus il restitue l’énergie cinétique engendrée, ce qui réduit l’effort total produit. Elle ne pèse que 110 grammes et est très facile à placer. Toutefois, sa modification est délicate et la semelle un peu trop rigide.

Orthèse ‘Ypsilon’ en carbone

orthèse ypsilon

Releveur dynamique avec appui antérieur. Il retient légèrement le genou à la phase d’appui. L’orthèse restitue également l’énergie cinétique, pèse envion 100 grammes et s met très facilement. Comme l’orthèse walk-on, elle est toutefois difficile à modifier a posteriori et impose le pot d’une semelle rigide.

Orthèse ‘Heidelberg’ préfabriquée 

orthèse heidelberg

Ceci est un releveur de pied non dynamique avec stabilisation latérale limitée. Sa nature préfabriquée signifie que cette solution est bien moins coûteuse que d’autres modèles, mais présente quelques inconvénients tels qu’une faible stabilisation du varus/valgus, un effet releveur moyen, un manque de dynamisme et un risque de blessures lors de troubles de la sensibilité.

Orthèse releveur de pied non articulé sur mesure (polypropylène)

orthèse polypropilène

C’est un releveur de pied avec stabilisation latérale. Ses avantage sont nombreux: effet releveur fort, très discret, léger, facile à mettre, changement de chaussure aisé. Toutefois, la stabilisation du varus/valgus reste moyenne, l’orthèse manque de dynamisme et les risques de blessures en cas de sensibilité existent.

Orthèse tibiale ‘Tamark’ en carbone

orthèse tibiale

Ce produit offre une bonne stabilisation postérieure et latérale ainsi qu’un effet releveur important. Elle évite le recurvatum du genou, rend possible le déroulement du pied grâce au dynamisme. En option, l’orthèse peut également déclencher le ravancement du bassin grâce à la butée antérieure de l’articulation de la cheville. Son inconvénient est un manque de stabilité pour les des patients à forte corpulence ou spastiques.


Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/clients/782ecdfd249dd6960df588704123c82b/wallner_news/httpdocs/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1044